La Legende d'Ogrimar - Lineage 2


You are not connected. Please login or register

Recueil de Poesie Ogrimarienne

View previous topic View next topic Go down  Message [Page 1 of 1]

1 Recueil de Poesie Ogrimarienne on Mon 7 Aug - 9:38

Il ne suffit que de quelques larmes,
Plus puissantes que toutes les armes,
Là ou s’est éteint la lumière,
Il faut stopper toutes les prières,

Ce jour mon coeur se déchire,
Et à jamais, efface les rires.
Carresser le dos du mal,
Quand ma peau devient pâle,

Effacer les desseins de mon coeur,
Pour ne plus jamais avoir peur.
Je ne perçois plus cette beauté qui grandit,
Car près d’Ogrimar je me suis enfuis.

Meme le plus beau des amours,
N’aurait jamais duré plus d’un jour,
Là j’ai enfin éteins la lumière,
Et je préfère encore me taire.

Ogrimar donne moi la force de lever ma lame,
Pour à jamais t’offrir leurs âmes...

View user profile
Le voile noir s'étend, et éteint la flamme,
Qui réchauffait le coeur, de nous tous et des autres.
Et c'est l'obscurité, ma soeur et femme,
Qui rouvrira mes plaies, pour refermer les vôtres.

Laisse-moi arroser cette terre sacrée,
L'inonder de mes larmes et de tout mon sang,
Pour voir encore les fleurs de la nuit pousser,
Et purger une peine, l'erreur d'être vivant...

Chacune de mes larmes fera pousser la fleur,
Délivrant son parfum, et son corps si fragile,
Dans une orgie de couleurs et de senteurs.
Ô grâce divine, beauté si futile...

Ma main d'un geste si doux glissant sur la tige,
Se saisi promptement de l'objet de mes rêves.
En arrachant les pétales mon coeur se fige,
Délicieuse souffrance d'une joie si brêve...

Doucement sur mes doigts s'écoule la sève,
Qui coulait dans tes veines, et te tenait en vie.
Celle que tu aimais boire, aujourd'hui je t'enlève,
Et te laisse seule, seule dans l'agonie...

Ainsi tu apprendras à souffrir, mon amour,
Dans les larmes et le sang tu vivra ta mort,
Ne revoyant plus jamais la lumière du jour,
Ni les folles tempêtes de Lunedor.

View user profile
La douce odeur du bonheur
Empeste les jours de cette région
La paix empêche les rêves de conquêtes
La joie les protège de la tempêtes
Les sourires sont trop facilement affiché
Les rêves trop facilement conçu
Les rires perçant réchauffent trop de coeur
Laissez maintenant place au malheur
La noirceur s'impose devant la lumière
Le soleil chassé loin derrière
Où sont passé ces beaux jours sans vie
Où la terre périssait à l'agonie
Ce qui dois rester c'est la solitude aux survivant
Aucune société ne devra se relevé
L'apocalypse est ce que l'humanité peut se souhaiter de mieux
La population entière doit bruler de mille feux
Le juste retour des choses s'en vient
La fin approche la vie nait en vain...
Si le bien existe, c'est que le mal demeure
Si le temps existe, c'est pour qu'il se meure.
Nul n'echappe a sa destinée que lui meme il s'est forgé
nul n'echappe a la fin des temps car c'est sa destinée.
Le néant, c'est tout et rien en meme temps
l'égalité parfaite du benéfique et et du malefique
L'apocalypse n'est que la prise de concience des humains
Le Chaos n'est que la prise de confiance de chacun...
... sur un monde qui au final ... est le votre comme le mien.

View user profile
Je regarde ton torse nu
Je regarde ton cou tordu,
Tes mains tiennent cette chaîne
dans la gène, tu entres dans l’arène.

Hurlant, Vociférant, toute cette haine !
Tu baisse la tête. Oh quelle peine !
Je regarde le sang sur ta poitrine,
Coulent des larmes si fines
sur nos joues, les tiennes et les miennes.
Moi aussi, cette foule m’enchaîne.

Je baisse la tête, oh quelle honte !
Tu les regardes, presque tu les comptes
Comptes moi aussi parmi ceux là.
Je suis la foule, mais je ne vaux pas mieux que toi.

Hurlant, Vociférant, pas de pitié !
Tu comptes ceux qui t’ont enchaînés.
Compte moi parmi ceux là
Je vaux bien moins que toi.

Tu voulais former avec moi une chaîne
une véritable chaîne humaine,
Allant de ton cœur qui aujourd’hui saigne
Jusqu’à mon âme qui ne valait pas la peine.

Tu voulais le bonheur pour chacun
Aujourd’hui, cette foule ne fait qu’un.
Il sont heureux de te voir enchaîné
Leur bonheur, c’est de te sacrifier.

View user profile
Vous irez pleurer sur ma tombe,
Pendant que je riais aux éclats.
Il faudra bien que je succombe
Après toutes ces années ici bas.

Vous irez à pied au cimetière,
Portant vos fleurs et vos regrets,
Cherchant les mots d’une prière
Qu’hier encore je vous soufflais.

Vous irez pleurer votre souffrance
Celle que, pour vous, j’ai combattu
Et que vous avez, par stupide alliance,
Accueillie dans vos bras tendus.

Vous irez pleurer sur mon tombeau
Et répétant des phrases toutes faites
« Les départs sont toujours trop tôt,
et les meilleurs s’en vont, c’est un fait »

Vous irez voir dans mes cendres
Votre tour arriver tout à coup.
De votre vie, il faudra descendre,
Alors nous rirons, et moi et vous.

View user profile

6 Re: Recueil de Poesie Ogrimarienne on Mon 28 Aug - 2:02

Argawean

avatar
Ogrimarien presque aussi fort qu"un Démon
Ogrimarien presque aussi fort qu
Soupirs...
Il n'y a pas de meilleur, juste du pire...

Lumière morte...
Mélancholie trop forte...

Envies de sang...
Désespoir omniprésent...

Fin proche...
Mort en approche...

Sinistres ténèbres...
Tristes comme un jour funèbre...

Ce sont les funérailles de la joie...
C'est le grand carnage du froid...

Je suis une poupée vaudou...
Celle du glauque, qui détruit tout..

View user profile

7 Re: Recueil de Poesie Ogrimarienne on Mon 28 Aug - 12:56

(pas mal du tout)


_________________
Nous sommes les reincarnations des Trois Demons, les descendants du Conseil des Trois,
et Nous gardons le dogme d'Ogrimar.


Nous sommes
Kartenos, Shumega et Sarckan, porteurs des ames de Karma Lys, Meshuggah et Silver Lys.


Par Shilen, Ogrimar est eternel.
View user profile

Argawean

avatar
Ogrimarien presque aussi fort qu"un Démon
Ogrimarien presque aussi fort qu
lame noir sur lune blanche
sang rouge sur corps d'impure
voila ma vision du future
image abjecte
lontemps reve
maintenant réaliter
je cours sans cesse vers la mort
la donnant, a celui qui me défi
elle me cherche mais ne me trouve
elle aussi court
dans l'obscuriter de mon âme
ne trouvant coeur pour s'y acrocher
loin de toute vie
je voyage
a travers se monde si vast
a ta recherche
je te trouve, je te pourchasse, je te tue
m'abreuvant de ton sang
je delecte cet instant
mi morte mi agonisante je suis couvert du sang de mes ennemies
je suis La Sanglante

View user profile

Sponsored content


View previous topic View next topic Back to top  Message [Page 1 of 1]

Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum